Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 13:10

P1050795.JPG

Sous terre, sur terre et au septième ciel : idées d’escapade à la découverte du Périgord noir et du Lot.

 

Crise oblige, nos budgets serrés nous invitent à (re)découvrir un patrimoine plus immédiat et facilement accessible, mais ô combien dépaysant pour qui sait renouer avec l’émerveillement d’une âme d’enfant.

P1050807.JPG

Elles sont nombreuses, en Midi Pyrénées, ces grottes ornées qui témoignent de la dextérité de notre ancêtre Cro Magnon : si tout le monde connaît Lascaux, la « sixtine » de la Préhistoire, qui connaît les trésors d’art pariétal que recèle l’Ariège ou encore les grottes de Gargas, Cougnac, Foissac, ou encore Pech Merle, faciles d’accès de Toulouse en remontant vers le Périgor ? Dès la première salle, nous voici plongés il  a plus de 25 000 ans, mais une visite à Pech Merle c’est bien plus que la découverte fascinante de bisons, mammouths, chevaux et figures abstraites énigmatiques qui animent des parois rocheuses façonnées par le travail conjugué de l’eau et du temps. C’est la découverte d’un monde souterrain étonnant où stalactites et stalagmites, ondulations rocheuses et phénomènes géologiques forment un paysage à part, beau comme une cathédrale gothique, ou étrange comme cette immense racine d’un chêne toujours vivant qui vint transpercer verticalement l’une des galeries. De retour à la lumière, l’envie nous vient de voir Cabrerets, le village des adolescents qui découvrirent la grotte au siècle dernier. Au confluent de la Sagne et du Célé, c’est l’endroit idéal pour un déjeuner sur l’herbe improvisé : passé le pont, on emprunte un joli chemin fleuri de jacinthes sauvages et frétilaires avec une vue imprenable sur le château et le moulin.

Ces paysages édéniques nous accompagneront jusqu’à Sarlat et sans doute bien au-delà.

Dans le soleil déclinant de cette chaude après midi de mai, Sarlat s’offre à nous dans la blondeur de ses façades et la perfection de ses hôtels particuliers qui laissent deviner les fastes de la Renaissance. Comme dans toute cité historique, les restaurants à touristes sont légions : privilégiez les adresses fiables comme le Bistrot, le Jardin Harmonie ou encore le Petit Manoir, mariage réussi de boiseries et mobilier classique réchauffés de teintes grèges et velours noirs so chic ! Quant à la cuisine, les spécialités du terroir s’encanaillent de saveurs asiatiques.

P1050831.JPG

Chambre d’hôtes ou hôtel de charme ? ce soir nous optons pour la deuxième solution : la Maison des Peyrat **, combine les avantages de la ville (15 minutes à pied du centre) et de la campagne : on petit déjeune dans le jardin, à l’ombre des noyers, on se délasse dans la piscine d’eau salée et l’on s’endort dans une chambre lumineuse habillée de teintes claires.

C’est dans le soleil du matin que les jardins suspendus de Marqueyssac (9km de Sarlat) offrent de photogéniques contrastes d’ombres et de lumière. Près de 150 000 buis composent, avec les rocailles, belvédères, et cascades, un jardin idéal. A 130 mètres au-dessus de la Dordogne, c’est un des plus beaux panoramas du Périgord, paysagé, à la fin du XIX siècle, par Julien de Cerval, de retour d’Italie. Là, comme dans l’invitation au voyage de Baudelaire, « tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté ».

P1050815.JPG

Pratique :

Grotte de Pech Merle, tous les jours d’avril à octobre h30-12h/13h30-17h

Réservation conseillée en juillet et août

www.pechmerle.com

Les jardins suspendus de Marqueyssac, ouvert tous les jours, toute l’année

www.maqueyssac.com

Hôtel de charme la maison des Peyrac**, le Lac de la Plane, 24200 Sarlat

www.maisondespeyrat.com

 

Lucie Héron

link

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de robedebure
  • : carpe diem sans se ruiner! le blog d'une locavore pas radine, ouverte et curieuse de son environnement naturel et culturel
  • Contact

Recherche

Liens